Le suivi des primaires

A Baszaïdo, comme dans beaucoup de villages du Burkina Faso, l’école est composée de trois classes avec un recrutement biennal. Le nombre d’enfants inscrits étant très important, le ministère a décidé de « normaliser »  l’école, en créant 3 classes supplémentaires en 3 ans. 45 élèves de CP1 ont été recrutés pour cette rentrée 2016/2017. En attendant la construction des  3 classes supplémentaires, les cours sont donnés sous le hangar de la maison de la femme. 2 enseignants supplémentaires ont été affectés.

Après 20 ans de soutien à l’école primaire de Baszaïdo, et dans un souci d’autonomisation des villageois, il  nous a semblé opportun de responsabiliser davantage les parents par une implication financière dans la prise en charge de la scolarité de leurs enfants.  C’est la raison pour laquelle à partir de la rentrée 2016/2017, nous ne réglons plus les cotisations de l’APE pour les élèves de primaire.